Architecture et construction Passive

Performance thermique et ambition architecturale, faut-il choisir ?

La performance thermique d’un projet est directement proportionnelle à sa compacité. On pourrait en déduire qu’une maison passive est donc nécessairement un bloc cubique un peu rébarbatif. Nous pensons au contraire qu’il est indispensable de concilier ambition architecturale et éco-construction.

Chacun de nos projets est conçu sur-mesure par un architecte en partant d’une page blanche. La conception prend en compte le cahier des charges du client et l’intégration dans le tissu urbain ou rural. Les éléments bioclimatiques sont intégrés en contrainte lors de la conception mais sans rogner sur la qualité esthétique. Ainsi, plutôt que de jouer sur des débords de façade et de créer des ponts thermiques, on va travailler sur les revêtements et les textures, ou bien créer un vide-sur séjour, qui contribuera à la noblesse du projet sans mettre à mal sa compacité. Une autre solution, qu’illustre l’image présentée ; créer une serre bioclimatique hors du volume chauffée, qui va créer un tampon thermique et permettre par ailleurs de faire un pas vers l’autonomie alimentaire.

Oui, il est possible de faire rimer architecture et performance et cela nous parait indispensable. Car l’un des défis de notre siècle est d’écrire un nouveau récit et de présenter un futur désirable. Construire écologique ne suffit pas, construisons écologique et beau.

Architecture et construction Passive

Vous pourrez aussi aimer